Les sources de financement des projets culturels !

Vous avez un projet culturel, une idée, mais ne savez pas comment le concrétiser ? Il existe des établissements publics et privés qui soutiennent les nouvelles start-ups culturelles. Ils peuvent vous accompagner et vous guider. Alors, comment trouver le financement d’un projet de création d’entreprise culturelle ?

Les subventions de l’État

Aujourd’hui, l’État favorise la création d’entreprise culturelle. En effet, cette dernière procure énormément de ressources pour l’économie de l’État. De plus, elle favorise le développement social de la population.

Pour aider les nouveaux startuppers, l’État offre des subventions aux porteurs de projet. Ceci est notamment figuré dans le budget annuel de l’État. Cependant, il faut plusieurs conditions pour obtenir une subvention. Le projet doit être à la fois innovant, rentable et attractif. Il doit aussi apporter des bénéfices, que ce soit pour l’entrepreneur ou pour l’État.

Auparavant, les subventions étaient les principales sources de financement des porteurs de projets. Toutefois, cela a considérablement diminué au fil des années. En 2015, par exemple, la culture ne représentait que 6 % du budget général. Les jeunes entrepreneurs sont donc obligés de recourir à d’autres formes de financement, plus rentables et rapides.

La participation du grand public ou le crowdfunding

Le crowdfunding est un système en forte croissance actuellement. De plus en plus de personnes, s’opèrent dans ce genre de financement.
Le crowdfunding consiste à la participation d’une entreprise ou d’un particulier au projet d’un jeune entrepreneur. Autrement dit, la personne va devenir l’investisseur du projet. Il va octroyer tous les fonds nécessaires, en contrepartie d’une action ou d’une part sociale.

Contrairement à l’accompagnement de projet, le crowdfunding est accessible à tout public. Un simple particulier peut très bien participer au projet, et devenir un associé ou un actionnaire. Par ailleurs, le financement du crowdfunding est limité. Il ne peut pas dépasser le seuil fixé par la loi.

Les prêts bancaires et les micro-crédits

Les banques proposent aussi d’excellents moyens de financement pour les jeunes entrepreneurs.
D’une part, vous pouvez recourir au prêt bancaire. En général, les banques octroient plus de faveurs aux jeunes entrepreneurs. Certains établissements offrent même des prêts à taux d’intérêt 0 %. Néanmoins, plusieurs conditions sont requises pour pouvoir les obtenir.

D’autre part, vous pouvez aussi faire appel à des établissements de crédit. Ils sont surtout favorables, lorsque vous souhaitez commencer lentement. Comme il s’agit d’un microcrédit, le financement est limité. Néanmoins, il est assuré et sécurisé, surtout si vous n’avez pas énormément de garanties.

Entreprendre dans des filières culturels en France !
La mutation économique contribue à l’émergence de nouveaux acteurs !